Blaevoet – maison

Didier Blaevoet

« Maison », le terme est bien trouvé. La maison, c’est ce à quoi aspirent les adultes : acheter sa maison. Des années de travail sont nécessaires (20 à 25 ans maintenant), souvent à deux, pour l’acquérir, en espérant ne pas être privé d’emploi et que sa valeur ne se dégrade pas avec le changement dans le quartier (routes, usines, bruit, prison, déchetterie, …). Une fois achetée, il faut y prendre soin : les petits travaux non réalisés (fuites, trou d’air et isolation, …) sont source de grosses dépenses futures et de perte de valeur du bien. Sa maison, on y veille, l’embellit, …

« Commune » comme si la maison appartenait à tous, et donc entretenue par tous.

Le terme « maison commune » rejoint la Doctrine Sociale : le bien commun, partagé entre tous ; rapport entre la propriété privée et la justice sociale.

Le pape François a toujours des termes appropriés, souvent des verbes d’action qui se suivent ; les textes sont travaillés, inspirés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *