Dumont – Petrella

Pourquoi tant d’échecs des rencontres internationales ?

 » …L’accord de Paris, c’est d’abord un accord non contraignant. Tout dépend de la volonté de réduction des émissions de gaz à effet de serre de la part des Etats. Il n’y a aucune obligation, même pas celle de participer à créer les 100 milliards de dollars par an pour soutenir l’effort proposé. Tout le monde peut faire ce qu’il veut.

Ce blocage a au moins 3 raisons :                                                                            

° La 1ère, la COP de Paris…n’a pas remis en question « la propriété privée sur le vivant » décidée en 1980 par la Cour suprême des Etats-Unis. Celle-ci a affirmé le principe de la légitimité de la brevetabilité du vivant. La COP ne remet pas en question ce principe. Si vous pouvez être propriétaire de toute forme du vivant 17 à 25 ans parce que vous avez déposé un brevet et que l’on vous reconnaît alors l’usage exclusif de cet élément de la vie (une molécule, une protéine, un processus de production, une espèce végétale) alors vous pouvez créer de l’injustice. Comment voulez-vous créer une conscience mondiale, se traduisant en action mondiale, dans l’intérêt général, si le vivant est susceptible d’être approprié à titre privé et à titre lucratif ? C’est la même chose en Europe depuis 98 !

              ° La 2ème raison pour laquelle les groupes sociaux dominants sont à la fête, c’est le maintien du principe de souveraineté nationale sur les ressources de leur territoire. Qu’est-ce que cela veut dire, être souverain du point de vue des ressources nationales ? On nous parle de marchés mondiaux, d’interdépendance, des limites existentielles. Et puis on  dit que chaque Etat est souverain. C’est à dire qu’il peut faire ce qu’il veut par rapport aux ressources de son pays. Dès lors, les Etats souverains les plus forts vont tenter de conquérir des droits sur les Etats faibles, conquérir les ressources des autres .Au 19ème siècle, on a eu les empires coloniaux, l’accaparement des terres à titre privé, et des eaux. Nous vivons l’appropriation des ressources de toute l’humanité….

             ° Et 3ème raison, c’est le développement de la dérive sécuritaire, qui nous empêche de penser autrement. Il en est de même quand on nous parle de sécurité alimentaire, énergétique….Et la COP est basée sur ce principe de la sécurité nationale. Et donc, tous les pouvoirs dominants sont légitimés à poursuivre la sécurité d’existence.

   Donc pour vous, la COP21, c’est une grande opération de marketing ?

     « C’est une grande opération de domination de groupes sociaux qui possèdent les leviers du pouvoir. Ce n’est pas seulement du marketing, c’est la réalité. Monsanto,Bayer, BASF,etc dominent l’industrie agricole. Ils ont le pouvoir de contrôler. On le leur a donné.Ils peuvent faire ce qu’ils veulent des molécules, des plantes…etc..Ils font les médicaments qu’ils veulent et pas ceux dont on a besoin ! Et donc, c’est une affirmation de structures de pouvoir.
L’échec de Paris n’est pas un échec pour les dominants. Parce qu’ils ont réussi à continuer à affirmer leurs principes. C’est un échec pour la vie. « 

                                            Propos de R. Petrella – Fiche établie par Philippe Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *